Black president - \*o*/

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Black president

Ban

Genre : Comédie - Vie sociale
Nombre d'épisodes : 11
Diffusion : du 8 avril au 17 juin 2014 (sur Fuji TV & KTV)

Mitamura Yukio, 45 ans, est le président fondateur de la société de prêt-à-porter Tres Fields International. Ayant basé sa réussite sur l'effort et le travail, il ne compte pas ses heures et n'en attend pas moins de ses employés. Si certains le comprennent, comme sa secrétaire Saejima Mari, d'autres de ses collaborateurs ont plus de mal avec ses méthodes mais ils doivent quand même s'incliner devant les résultats obtenus par Tres Fields.
Cependant Yukio sent bien que sa façon de faire n'est plus forcément dans l'air du temps, il s'inscrit donc dans une université pour y prendre des cours de gestion. Alors que sa nouvelle vie sur le campus commence à l'amuser et que les affaires de Tres Fields semblent continuer de prospérer, voilà qu'un scandale éclate au sein de sa compagnie. Deux jeunes employés veulent porter plainte pour dénoncer des conditions de travail trop pénibles...
Source : Dogaru

.. Casting ..

.. Galerie ..

01

________________________

Avis personnel par Pooki :

Curieux drama dont le scénario présente un chef d’entreprise, actionnaire majoritaire, pdg pointé « noir », l’adjectif se suffisant à lui-même, la couleur étant évidemment connotative (pour un non-japonais en tous cas). La connotation est d’ailleurs intéressante pour cette lumineuse invention. 

Cet énergumène qui se fiche royalement de la législation en matière de travail, en l’occurrence protection basique de la santé des salariés japonais, accusé de gestion du personnel « noire », se retrouve mis à l’index des entreprises « malfaisantes » pour la santé de ses employés.

Le dénommé PDG « noir » assimile la vie ou avenir des salariés à de l’encre qui s’écoule dans des stylos-bille qu’on utilise mais qu’il faut remplacer ce qui indique son état d’esprit.

Bien apprécié la manière dont la présidente d’entreprise dite « blanche » évoque un regard différent sur l’investissement des salariés pour la société qui les emploie.

Au 3e épisode, le scénario nous éclaire davantage sur le pourquoi de la dichotomie instaurée d’opposition ainsi que sur le cynisme du quidam noiraud, notamment avec une pratique de rachat « à très bas coût » d’entreprise au bord de la faillite dans une visée politique de gestion destinée à récupérer certains éléments en se débarrassant d’autres, stratégie évidemment usité. 

Au 6e épisode, j’ai bien rigolé avec le final de la discussion entre filles sur l’amour : « le dernier recours c’est la viande».

Le drama met en lumière le personnage central du titre comme « représentation parfaite » des valeurs d’un entrepreneur capitaliste dans l’âme, genre majoritairement répandu chez les dirigeants. Le cynisme délibérément affiché du protagoniste sert excellemment à montrer clairement le fond d’un système de pensée, en général plus ou moins voilé dans la réalité.

L’épisode sur les « valeurs » du bouddhisme (y compris fiscales) présente une interrogation superficielle sur les « valeurs humaines » autant matérielles que spirituelles lesquelles se ramènent à une échelle de « mesures » laquelle renvoie évidemment à des positions consensuelles.

________________________

.. Downloads ..

 
Sorties Vostfr par Yakusoku Fansub
 
Liens DDL
Lien de redirection vers le site de la team
 

 

Commentaires   

#1 pooki 03-08-2016 11:15
AVIS

Curieux drama dont le scénario présente un chef d’entreprise, actionnaire majoritaire, pdg pointé « noir », l’adjectif se suffisant à lui-même, la couleur étant évidemment connotative (pour un non-japonais en tous cas). La connotation est d’ailleurs intéressante pour cette lumineuse invention.

Cet énergumène qui se fiche royalement de la législation en matière de travail, en l’occurrence protection basique de la santé des salariés japonais, accusé de gestion du personnel « noire », se retrouve mis à l’index des entreprises « malfaisantes » pour la santé de ses employés.

Le dénommé PDG « noir » assimile la vie ou avenir des salariés à de l’encre qui s’écoule dans des stylos-bille qu’on utilise mais qu’il faut remplacer ce qui indique son état d’esprit.

Bien apprécié la manière dont la présidente d’entreprise dite « blanche » évoque un regard différent sur l’investissement des salariés pour la société qui les emploie.

Au 3e épisode, le scénario nous éclaire davantage sur le pourquoi de la dichotomie instaurée d’opposition ainsi que sur le cynisme du quidam noiraud, notamment avec une pratique de rachat « à très bas coût » d’entreprise au bord de la faillite dans une visée politique de gestion destinée à récupérer certains éléments en se débarrassant d’autres, stratégie évidemment usité.

Au 6e épisode, j’ai bien rigolé avec le final de la discussion entre filles sur l’amour : « le dernier recours c’est la viande».

Le drama met en lumière le personnage central du titre comme « représentation parfaite » des valeurs d’un entrepreneur capitaliste dans l’âme, genre majoritairement répandu chez les dirigeants. Le cynisme délibérément affiché du protagoniste sert excellemment à montrer clairement le fond d’un système de pensée, en général plus ou moins voilé dans la réalité.

L’épisode sur les « valeurs » du bouddhisme (y compris fiscales) présente une interrogation superficielle sur les « valeurs humaines » autant matérielles que spirituelles lesquelles se ramènent à une échelle de « mesures » laquelle renvoie évidemment à des positions consensuelles.
Citer
#2 kikoo555 26-01-2017 00:07
Impossible d'avoir les episodes en raw, les liens sont hs.
Citer
#3 Tchenss 26-01-2017 23:05
Ce n'est pas à nous qu'il faut le dire, mais à la team qui a travaillé dessus, et dont le nom est donc indiqué sur la fiche.
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Vous êtes ici : Home Dramas J-Dramas Black president - *o*/