The cityhall

Note utilisateur:  / 2
MauvaisTrès bien 

The cityhall

Ban

Genre : Romance - Comédie - Politique
Nombre d'épisodes : 20
Diffusion : du 29 avril au 2 juillet 2009 (sur SBS)

Shin Mi Rae est une femme dévouée à son travail. Simple secrétaire de  mairie d’une ville de province, elle se démène pourtant pour être utile autant que faire se peut et fait preuve d'un grand enthousiasme.
Jo Gook grand diplômé, député, cherche à accéder pour des raisons troubles, aux plus hauts postes politiques. Il se retrouve par malchance à devoir exercer dans le « bled ». Ses motivations carriéristes élevées n’en seront pas affaiblies, mais sa rencontre avec Mi Rae va tout de même lui montrer une autre vision des choses.

.. Casting ..

.. Galerie ..

0102

________________________

Avis personnel par rori :

Avant de commencer ce drama, en lisant les différents résumés sur le net, je me suis de suite dis «Merde, comme le dit souvent Maya, encore un drama sur le thème d’une profession… ils veulent lancer de nouvelles vocations pour la politique ! »

Et je l’admets les passages en mairie où les discutions entre élus foisonnent, m’ont barbés (peut être parce que mon anglais ne m’a pas permis de bien cerner les subtilités aussi -_- !)
Mais à part cela le City hall est un régal !!!

C’est un bonheur de retrouver Kim Sun Ah,  qui retrouve le même type de rôle que Kim Sam Soon mais ça lui va tellement bien qu’on lui pardonne. Elle est totalement barrée, à mourir de rire dans ces situations improbables, et tellement touchante. Je l’adore !! (Sa voix criarde est même oubliée par la présence de Choo Sang Mi encore plus inaudible Oo
L’inconnu Cha Seung Won est top sexy, charismatique dans ces costards cintrés, grand à la voix grave, avec un jeu posé et à la maîtrise du geste… enfin la top classe.

L’habituel homme d’affaire froid et calculateur qui va se faire avoir par la généreuse naïve ?
Je le conseille grandement, le duo Kim/Choo fonctionne à merveille, je ne cesse de rire et trépigne de voir la suite.

 

Avis personnel par Teebouchon :

03City Hall est un drama qui peut paraitre au premier abord assez décourageant de part son synopsis qui ferait fuir la plus addicto-drama-phile d’entre nous. Eh oui ces coréens ont encore réussi à nous refourguer un nouveau corps de métier qui est pour ma part celui qui me fout un mal de crâne atroce « l’univers de la politique » *o*

Non, ne partez pas. Si je vous fais un avis c’est qu’il le mérite vraiment. D’abord, jetez un œil sur le cast. Ah, je vois qu’un nom fait tilt Kim Soo Ah ou la plus mondialement surnommée Kim Sam Soon. Pour celles et ceux qui ne la connaissent pas, je vous assure à 99% que la présence de cette actrice dans un drama est gage d’une bonne histoire avec un personnage haut en couleur. Je voue un culte à cette femme -là, c’est pour dire. 

Le personnage qu’elle incarne dans ce drama est vraiment très intéressant. Au départ, elle nous interprète une femme complètement délurée, allumée, limite cra-cra, qui se croit irrisistible. Et c’est là le point fort de cette actrice. Elle n’hésite pas à se moquer de son physique qui est un peu différent de ces asiat d’anorexiques qui sont passées sur le billard pour s’occidentaliser. Elle se met dans des situations inimaginables pour notre plus grand plaisir. Si vous ne me croyez pas regarder la fin de l’épisode 01 et vous verrez. Puis petit à petit cette femme enfantine, loufoque va évoluer, grandir, s’épanouir et devenir une belle femme. Pas comme dans les drama où on a droit à un changement radicale de tenues vestimentaires à la Snow white mais doucement, par étape.

04Puis vient s’ajouter à son personnage, le héros, un être vraiment très particulier. À première vue, il ressemble à tous ces héros de Kdrama gros péteux, mais qui au fond de lui à un cœur tendre. Certes il possède ce coté-là mais il a quelque chose en plus que je n’arrive pas à définir. Peut-être parce qu’il interprète un rôle mature, frôlant la quarantaine et c’est pas plus mal. Mais le must ce sont les scènes de dialogues entre ces 2 zigotos. Certains passages sont à mourir de rire avec des répliques qui fusent dans tous les sens. Surtout quand le héros qui parait si rigide nous lâche un « meuhhhhhhhh » qui sort dont ne sait où. Un vrai régal pour nous. Et le summum pour les filles fleur bleue que nous sommes les passages romantiques.

Voilà un autre point fort. La romance !!! Elle est de toute beauté. Plus d’une fois mon cœur a chaviré devant le comportement romantique du gars. Accompagnée d’une sublime OST et me voilà en train de succomber au charme de ce beau ténébreux au sourire ravageur. Les baisers sont fougueux, normal l’histoire est centrée sur des adultes ayant déjà eu un vécu amoureux, par conséquent ils font moins leur sainte nitouche. Hallelujah !!!

En ce qui concerne l’histoire, elle se découpe en 3 parties : la première est centrée sur la découverte des personnages et le cultissime concours de la miss hareng. C’est la partie la plus marrante du drama avec des scènes absolument succulentes. La 2ème partie concerne la nouvelle position de l’héroine dans le travail avec ses petits déboirs. Et la 3ème partie la plus douloureuse avec les scènes de séparation que je hais dans les Kdrama car synonyme de quiproquos et de longueurs. Eh ben là que nenni. À part le côté douloureux mais vu le contexte de l’histoire les personnages ne pouvaient pas y échapper. C’est tellement bien filmé, les scènes sont bien amenées, ça ne tourne pas en rond, les scénaristes ne prennent pas les personnages pour des attardés mentaux qui ne savent pas communiquer. Les personnages sont des adultes et se comportent en tant que tels. 

Et le dernier point c’est justement l’univers de la politique. Je m’étonne moi-même d’en parler mais ce drama permet d’avoir une approche différente du monde des politiciens et plus exactement de la campagne électorale et de tout ce que cela implique. Ce n’est pas pompeux du tout. C’est à portée de tout le monde même si certaints termes sont plus spécifiquement tournés vers le pays coréen.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Vous êtes ici : Home Dramas Licenciés coréens The cityhall